LE CORBUSIER - JEANNERET GRIS

Le Corbusier : le père de l’architecture moderne

Connaissez-vous Charles-Edouard Jeanneret-Gris ? Cela ne vous dit peut être rien. Évidemment il est bien plus connu sous le pseudonyme « Le Corbusier ». Ça vous parle davantage ? C’est normal. Sa notoriété a largement dépassé le cercle des architectes renommés. Peintre, sculpteur, designer, décorateur, auteur… c’est un véritable artiste de génie de notre époque contemporaine. Il représente une inspiration majeure pour les meilleurs architectes actuels à l’image de Tadao Ando.

Envie de découvrir cet architecte extraordinaire ? Découvrez alors immédiatement le portrait de Le Corbusier.

De Charles Edouard à Le Corbusier

Autant adulé que controversé jusqu’à nos jours, Le Corbusier a laissé une trace profonde et indélébile dans l’histoire de l’architecture.

le corbusier- Portrait Sculpture

L’évidence de l’architecture

Né en 1887 à la Chaux-de-Fonds en Suisse, Jeanneret tente de s’orienter très tôt vers des métiers artistiques. Après, des expériences en gravure puis en peinture, il est orienté par son professeur en architecture dès 1904. Ce choix par défaut se transforme rapidement en passion. Il entreprend alors plusieurs voyages pour parfaire ses connaissances.

Il revient en 1914 en Suisse pour se fixer et ouvrir son propre cabinet. Les débuts sont laborieux avec des commandes irrégulières.

L’opportunité parisienne

Jeanneret végète depuis 3 ans en Suisse quand il prend la décision radicale de tenter sa chance à Paris. Avec la guerre, les projets de reconstruction s’annoncent nombreux sur la capitale française. En 1917, il s’installe à Paris et rencontre cette même année le peintre Amédée Ozenfant. De cette amitié, les deux comparses lancent une revue d’art et d’architecture nommé L’Esprit Nouveau. Jeanneret y écrit alors sous son célèbre nom de plume : Le Corbusier. L’architecte passe les années suivantes à exprimer sa vision de l’architecture dans divers ouvrages comme Urbanisme en 1924.

Il ne tarde pas à appliquer ses concepts. La villa Savoye en est une des plus célèbres applications en 1928. En parallèle, son goût pour l’art se manifeste au travers du design et du mobilier. Il signe ainsi ses prermiers meubles à cette époque avec l’aide de Charlotte Pierrand. Cette collaboration aboutit à la création de la légendaire chaise LC4.

L’envol après guerre

Une nouvelle fois, la fin de la 2ᵉ guerre mondiale a un effet salvateur sur le parcours de Jeanneret.

En effet, Le Corbusier imagine de nouveaux concepts de logements sociaux au début des années 30. Ce travail trouve un écho dès la fin de la guerre. Ainsi, la cité radieuse de Marseille est un concentré de sa vision de l’architecture sociale et urbaine. La patte de Jeanneret est visible désormais dans de nombreuses cités construites pendant les 30 glorieuses.

Reconnu à sa juste valeur, il travaille ensuite sur de nombreux projets à l’international.

Le Corbusier a littéralement marqué son époque. L’UNESCO a inscrit 17 de ses constructions sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Jeanneret disparaît en 1965 à 77 ans des suites d’une crise cardiaque.

Le style Le Corbusier

Aujourd’hui considéré comme un des pères de l’architecture moderne, le style de Jeanneret articule sa vision de l’architecture autour de 3 axes :

  • la lumière,

  • la hauteur,

  • des espaces fonctionnels.

Le principe des 5 points

Dès 1927, Le Corbusier pose les bases de l’architecture moderne dans son magazine L’Esprit Nouveau en publiant le célèbre principe des 5 points :

  1. les pilotis : ils permettent d’ouvrir l’espace pour une circulation fluide et évitent les locaux sombres et humides.

  2. Le toit terrasse : cet espace de verdure permet de réguler la température et l’humidité à l’intérieur du bâtiment.

  3. Le plan libre : les murs porteurs cèdent la place à des poteaux pour un aménagement optimisé des espaces intérieurs.

  4. Les fenêtres horizontales : le principe est de proposer une vue panoramique vers l’extérieur. Les ouvertures sont découpées dans des murs non porteurs pour former des véritables bandeaux de verre.

  5. La façade libre : Les poteaux porteurs sont disposés en retrait des murs extérieurs. Par conséquent, l’architecte dispose d’une liberté totale pour le design de la façade et peut jouer librement avec la lumière.

Ces principes ont ensuite inspiré les réalisations de l’architecte comme la Villa Savoye ou la cité radieuse à Marseille.

La couleur

Moins emblématique que le principe des 5 points, Le Corbusier développe le concept de polychromie architecturale de 1935 à 1959. Dans la vision de l’architecte, la couleur est un élément à part entière de l’architecture comme les murs et les fenêtres.

Ainsi, l’architecte édite un guide des couleurs pour la marque suisse de papier-peint Salubra. On y compte alors un ensemble de 9 groupes de couleur pour 63 teintes différentes. Cet ouvrage en édition originale est aujourd’hui considéré comme une pièce de collection à part entière.

Le modulor

Comme tout architecte, Jeanneret est obsédé par les proportions. Par conséquent, il invente alors le concept du modulor. Il s’agit de la contraction des termes « module » et « nombre d’or ». Basé sur la taille, humaine, le modulor est un coefficient multiplicateur permettant d’optimiser les espaces et volumes tout en gardant des proportions harmonieuses.

3 réalisations majeures de Le Corbusier

Comment résumer toute l’œuvre de Le Corbusier en seulement 3 réalisations majeures. Maisons, cités, couvent, musée… C’est tout simplement impossible tant la densité du travail de cet architecte est profonde. Toutefois, cette sélection montre tout l’impact de ce visionnaire de la construction.

La Villa Savoye (Poissy en région parisienne, 1928)

LE CORBUSIER - VILLA SAVOYE

Surplombant en hauteur la Seine, Ce cube posé sur son terrain est un véritable OVNI de la construction à cette époque. Le Corbusier applique pour cette résidence secondaire son fameux principe des 5 points formulé avec son cousin. Cette maison fut classée monument historique en 1964 avant la disparition de l’architecte. C’est une reconnaissance absolument rarissime.

La cité radieuse (Marseille, 1947)

LE CORBUSIER - CITE RADIEUSE MARSEILLE

Cet immeuble riche de 337 appartements était conçu pour l’autonomie de ses habitants. En effet, cette construction comptait dès son inauguration des boutiques, des équipements sportifs et médicaux, une école maternelle… Un hôtel de 21 chambres était même présent. Le Corbusier a pensé ce projet comme une ville verticale concentrée dans une grande brique de béton. Cette réalisation se distingue par l’utilisation de son toit. En fait, une piscine et un gymnase trône sur la cime de cet immeuble. L’UNESCO référence cette construction au patrimoine mondial.

Chapelle Notre-Dame-Du-Haut (Ronchamp en Haute Saône, 1955)

Le Corbusier - Chappelle Notre Dame du Haut

Sur la colline du Bourlémont Bourgogne-Franche-Comté, une chapelle se dresse sur un ancien sanctuaire romain. Cet édifice religieux casse les codes et pose les bases d’une nouvelle architecture chrétienne. Complété par un campanile en 1975 imaginé par Jean Prouvé et un couvent en 2011 par l’italien Renzo Piano, ce site de pèlerinage est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2016.

Le mot de la fin

Vous connaissez maintenant les grandes lignes de cet architecte de légende. Vous admirez Le Corbusier ? Pour vraiment apprécier le travail de Le Corbusier, le mieux est de se confronter directement à lui. Des Vosges à La Plata en Argentine, ses réalisations sont présentes sur les 5 continents. En France, notre architecte a laissé une trace profonde dans de nombreuses régions comme la cité radieuse à Marseille. Partez donc à la découverte de ces trésors à ciel ouvert ! Par ailleurs, des expositions sont régulièrement organisées.

Envie de reproduire la célèbre Villa Savoye réalisé par Le Corbusier sur Sketchup? Alors, Suivez immédiatement nos formations gratuites pour commencer cette modélisation 3D.

Télécharge ta formation gratuite :

Mon catalogue de formations SketchUp:

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votes comptabilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *