À propos

Je m’appelle Timothée et je suis modélisateur 3D et formateur SketchUp.

Il y a 8 ans je ne connaissais rien à SketchUp, ni à la 3D d’ailleurs.

Je travaillais à l’époque dans un atelier d’artiste.

Rien de bien glorieux, à l’époque j’étais étudiant, je répondais principalement au téléphone (qui ne sonnait jamais).

L’appel à l’aventure

Un jour, mon boss me dit :

« Tu sais faire de la 3D? »

Et j’ai paniqué.

J’ai dit :

« Oui ».

J’ai menti.

Il m’a dit :

« Ok, dans ce cas il faut que tu fasses la modélisation 3D de l’Opéra Garnier ».

Je me suis dit, la même chose que vous vous seriez dit à ma place :

« Je suis dans la merde ».

Pour rappel, l’Opéra Garnier ça ressemble à ça.

Bon, je vous rassure. Je devais en faire une version simplifiée.

Mais quand même !

J’avais du boulot.

Pendant deux mois, j’ai fait du SketchUp toute la journée.

Et j’ai plus ou moins réussi à faire l’Opéra.

Mais avec l’expérience que j’ai maintenant, je peux vous dire que mon modèle 3D était une catastrophe.

Mais ce n’est pas ça l’important.

L’important c’est que je suis devenu accro.

Le moine de la 3D

Je me suis perfectionné jour après jour pendant 4 ans.

Ca faisait vraiment rire mes amis. J’avais toujours le livre Maîtrisez SketchUp sous la main. Ca m’occupait dans le RER.

Et vous savez quoi, j’en ai fait mon métier !

Modélisateur 3D SketchUp.

Deux ans plus tard, je montais avec un super ami une boîte : NOMOREVR.

C’était le grand boom de la réalité virtuelle et nous avions grâce à mon oncle la chance d’avoir dans les cartons les premiers prototypes de ces casques du futur.

Notre projet ? Vendre des prestations de réalité virtuelle.

J’ai par la suite travaillé pour des musées, pour la RATP, pour Orange, pour LeroyMerlin, pour Cetelem, pour Beneteau … Parfois en VR parfois simplement en tant que modélisateur SketchUp.

Et 6 ans plus tard je devenais formateur SketchUp !

Prof de 3D ?

Dans les centres de formation, j’ai enseigné à des architectes, à des scénographes, à des artistes, à des décorateurs, à des directeurs de la photographie.

Mais il y a 3 mois, je me suis dit que j’en avais marre d’enseigner en face à face.

Enseigner à 8 personnes en deux semaines …

Ca fait un ratio de 16 personnes par mois. Et puis vous connaissez, on se répète beaucoup, on fait les mêmes blagues. Et le moitié des élèves oublient tout en 3 mois.

Au bout d’un moment on se lasse.

Apprendre dans une classe est une bonne chose pour certains, c’est une évidence. En revanche, le temps d’apprentissage par personne est plus long.  Et les gens payent très cher ! Comptez 4500 euros pour deux semaines ! C’est énorme !

Et surtout, je pense très honnêtement que l’apprentissage en classe n’est pas le format le plus adapté pour apprendre la 3D.

Le cours vidéo est 100x mieux.

  • Vous avancez à votre rythme.
  • Vous pouvez revenir en arrière quand vous le souhaitez.
  • Et bien entendu, ça vous coûtera dix fois moins cher.

Après, je vous dois une certaine transparence. Ca m’arrange bien de vous dire, de mon côté, enseigner en ligne me permet de toucher beaucoup plus de monde. Chaque mois, 200 ou 300 personnes suivent mes formations. Et je souhaite avant tout enseigner ce super outil au plus de monde possible.

Et je ne le dis pas pour l’argent. Car, c’est vrai, je ne gagne absolument pas le même salaire que lorsque j’enseignais. En règle général, un formateur est payé 400, 500 voir 600 euros par jour. Je vous laisse faire le calcul, c’est une belle somme pour deux semaines de boulot.

Je gagnais très bien ma vie.

Mais j’en ai eu marre.

Je voulais me consacrer au développement de mon projet Apprendre Sketchup.

Aujourd’hui, j’arrive à peu près à gagner 1200 euros en ligne.

J’ai décidé de quitter Paris pour m’installer dans un village de 1200 habitants où mes dépenses par mois sont de 800 euros environ.

Pourquoi est ce que j’ai pris cette décision ? Parce ce que je souhaite faire d’Apprendre Sketchup la référence dans l’apprentissage en ligne de SketchUp.