Comment je réalise mes tutos et mes formations SketchUp ?

Aujourd’hui, je n’ai pas envie de parler de technique. Je n’ai même pas spécialement envie de parler de SketchUp ou de 3D.

Non, aujourd’hui, j’ai envie de vous raconter un peu ma vie et surtout comment je réalise une formation SketchUp.

Je veux  tout simplement vous faire découvrir les coulisses d’Apprendre SketchUp.

Note : Cet article parle de méthode, de business et parfois d’argent. Je sais que notre culture française rend le sujet sensible. Je ne souhaite ni me vanter ni peiner qui que ce soit. Je fais juste preuve de transparence.

Le sondage :

Qui dit formation, dit idée de formation.

Et cette idée, il vaut mieux qu’elle ne vienne pas de ma tête, mais de celle de mon audience. Après tout, à qui vais-je vendre ma formation ?

Tout commence par un sondage.

Comme vous le savez certainement, j’envoie régulièrement une newsletter pour vous informer de mes contenus gratuits mais aussi des sorties de mes nouvelles formations.

C’est aussi grâce à cette newsletter que je peux discuter avec vous.

Avant de me lancer dans un nouveau projet de formation, j’ai pour habitude d’envoyer un sondage que je réalise avec GoogleForm.

Grâce à ce sondage, je peux mieux connaître vos besoins et vos blocages.

Ces informations sont essentielles pour créer des formations adaptées mais aussi d’être sûr de les vendre. (J’ai déjà passé des semaines sur des formations qui ne ce sont jamais vendus.)

En réalisant un sondage, je retombe toujours sur mes pattes.

Le plan :

Viens la partie la plus difficile.

Je réalise un plan de ma formation à partir de vos réponses.

Je l’écris au fur et à mesure. Je me laisse environ une semaine pour cette étape.

Mon objectif : créer une formation avec un pédagogie progressive. Il me faut à tout prix éviter les répétitions et faire en sorte que vous avanciez pas à pas, le tout sans encombre.

Je dois penser « globale ». Ca demande un vrai effort de structure. Je me pose des questions comme « quel exercice vous faire faire et surtout à quel moment ? ».

L’enchainement des modules doit être logique, clair et organisé.

La page de vente :

Une fois le plan écrit, je me lance dans ce qu’on appelle une page de vente.

J’utilise un outil génial : Systeme.io.

C’est une vraie révolution ! Systeme.io s’occupe des envois de mails, du design de la page de vente, des paiements, des remboursements et j’en passe …

C’est la partie la plus chronophage et celle où je suis de loin le moins à l’aise. Je suis avant tout un passionné de 3D, je ne suis pas un commercial … Ce n’est pas inné.

Mais il faut bien vivre et payer le loyer.

La bonne nouvelle c’est que je sais que ce que je vends est d’une part utile et de bonne qualité. Je n’ai pas de syndrome de l’imposteur ni de peur de proposer mes services.

Quand bien même, il faut arriver à « marketer » correctement la formation. Le but : faire en sorte que vous rejoignez la formation tout simplement.

Ma page de vente doit mettre en avant ma formation. Elle se doit d’être précise et juste. Elle ne doit surtout pas vendre du vent !

La phase de pré-commande :

La page de vente prête, je peux lancer la phase de pré-commande.

Pour la moitié de son prix, je propose à mes inscrits newsletter de pré-commander la formation.

J’envoie cette proposition commerciale en toute transparence. En vous inscrivant à ce prix, vous acceptez d’attendre une, voir deux semaines, avant de recevoir le premier module de formation en l’échange d’une belle remise.

Encore une fois cette étape m’évite de faire chou blanc, si le nombre d’inscrits est de 0, je saurai que cette formation n’est pas viable. Et je ne la ferai pas, tout simplement.

Les fichiers de cours :

Avant de me lancer dans le tournage de la formation, je réalise mes fichiers de cours.

Ces derniers temps, j’aime faire des fichiers « type IKEA » pour vous simplifier la tache.

Ces fichiers guideront et appuieront ma pédagogie.

Tournage :

J’ai maintenant des  clients qui attendent le premier module de formation.

Il va falloir que je tourne ma formation.

Je tourne un module par semaine (l’équivalent de deux heures de tutoriel) que j’envoie tous les 7 jours.

2 heures de tutoriel paraissent rien comme ça mais c’est très chronophage. Surtout divisées par vidéo de 5 minutes. Je me reprends à plusieurs fois et surtout j’essaie d’avoir un max d’énergie à transmettre.

Pour le tournage, j’utilise ScreenFlow, un logiciel de capture d’écran vidéo.

Je capture mon écran avec la meilleure résolution possible.

Pour le son, j’utilise un micro pro RODE avec une superbe qualité sonore.

Mes tutoriels doivent être d’un niveau bien au-dessus de ce que l’on peut trouver gratuitement.

Montage :

Tout est maintenant dans la boite.

Je coupe les temps creux. J’enlève les « euuuuuhhhh ».

Et je mixe le son pour une qualité optimale.

Puis, j’ajoute quelques effets pour rendre l’apprentissage le plus fluide possible.

Import des vidéos :

J’exporte ensuite mes vidéos une à une.

Je les trie dans un dossier avant de les importer dans l’espace privé de cours.

C’est une partie assez facile mais terriblement longue. Mais avec un grand café et de la bonne musique, ça passsseeee !

Les retours des clients pré-commandes et améliorations

Les clients pré-commandes reçoivent le premier module.

Je leur demande leur avis.

Si certains points ne sont pas clairs, je reviens dessus et apporte quelques corrections.

La semaine suivante, je recommence pour le deuxième module et ainsi de suite.

Vidéo de vente :

Une fois que toutes les vidéos sont tournées, je dois tourner une belle vidéo de vente.

Voici par exemple ma vidéo de vente pour ma formation VRAY.

Cette vidéo fera office de vidéo d’accueil de ma page de vente.

Je prends une ou deux journées pour écrire le script, une journée de tournage et une de montage.

(Oui je sais c’est long.)

C’est un élément de grande importance. C’est cette vidéo qui vous poussera ou non à l’achat.

Celui qui lit ma page de vente ne peut pas savoir si la formation est de bonne qualité, il va me falloir le convaincre avec une belle vidéo.

Mise en vente pour tout le monde et écriture du tunnel de vente

Il est temps d’envoyer ma proposition commerciale à tous mes inscrits newsletter.

Je vais devoir être convaincant.

Ma technique est très simple, j’envoie un email par jour sur 5 jour. (Désolé pour les spams d’ailleurs ! Je sais c’est pénible …)

Ces 5 emails constituent mon argumentaire de vente et suivent un ordre précis. Eux aussi doivent être particulièrement convaincants.

Réponse aux questions des élèves et améliorations :

Si tout c’est bien passé jusque là, je devrais avoir des clients.

Comme promis je réponds par mails à leurs questions. (J’ai déjà répondu, au total, à plus de 1000 mails.)

Aussi, les élèves souhaitants m’envoyer leur projet pour avoir une correction vidéo sont libres de le faire.

J’essaie d’accompagner au mieux tout le monde. C’est pour cette raison que mes formations ne sont pas toujours accessibles. Si je commençais à accepter tout le monde, je serais incapable d’être présent pour tous. Je ferais rentrer plus d’argent mais je ferais mal mon travail …

Non que je sois un saint mais c’est tout simplement les limites de ce business quand les ventes commencent à décoller. Imaginez vendre 100 formations à 180 euros. Le chiffre d’affaire serait super intéressant. Mais je ne pourrais tout simplement pas suivre. Je suis seul à gérer Apprendre SketchUp … Et j’ai mon travail de freelance à gérer aussi en parallèle

Est-ce rentable ?

Je sais ce que vous vous posez comme question : combien je gagne avec cette affaire ?

Et bien pas tant que ça. Mais je n’ai pas à me plaindre.

Je gagne bien mieux ma vie en tant que modélisateur 3D ou en tant que formateur dans les écoles. Ca c’est une certitude.

Mais j’adore faire des tutos ! Tout simplement.

Toutefois, depuis deux mois le site est en forte croissance et mes revenus également. Je pourrais arrêter de travailler en tant que modélisateur 3D et me consacrer uniquement au blog. Mais je me vois pas donner des formations sur la 3D et ne plus pratiquer …

Malgré cela, la plus belle des récompenses c’est quand vous m’envoyez un mot de remerciement ou un projet que vous avez réalisé grâce à une de mes formations. Ca c’est génial.

Parfois j’ai des surprises sur artstation quand je vois ce que vous avez fait.

Par exemple j’ai réalisé un tuto de concept design pour arriver à faire ça :

 

Je me balade sur artstation et je vois le travail d’une personne ayant suivie ma formation qui sort ça en me créditant :

Et bien ça me fait vraiment chaud au coeur !

Rien que pour ça, ça vaut le coup vous ne trouvez pas ?

Voilà, vous savez tout !

J’espère que cet article vous a plu.

Je vous dis à bientôt sur Apprendre SketchUp !

Timothée

Téléchargez votre formation gratuite :

 

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votes comptabilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *