Tadao Andô : l’architecte qui illumine le béton

Peut-on passer de la boxe anglaise au métier d’architecte sans suivre une formation classique ? Cela paraît bien compliqué. Pourtant, c’est l’itinéraire incroyable de Tadao Ando. Effectivement, son parcours atypique le place aujourd’hui au panthéon de l’architecture contemporaine. Désormais, il représente une source d’inspiration bien au-delà de l’architecture.

Envie de découvrir ce poète génial de la construction ? Vous êtes au bon endroit. Découvrez immédiatement le parcours incroyable de Tadao Andô.

Tadao Andô : de la boxe à l’architecture

Le chemin de cet architecte s’illustre par son pragmatisme et un style singulier. Tadao Andô est devenu une vraie légende vivante de l’architecture contemporaine.

Tadao Ando : l'architecte

Une jeunesse dans les quartiers populaires d’Osaka

Né en 1941 au Japon, Tadao Andô passe sa jeunesse dans un quartier populaire d’Osaka. Élevé par une grand-mère accaparée par son commerce, il se forge au contact de la rue et s’intéresse très tôt aux artisans de son quartier de très près. Dès l’age de 14 ans, il réalise déjà son premier projet. En effet, il dessine l’agrandissement de la maison de sa grand-mère et en dirige les travaux avec l’aide de charpentiers locaux.

De la boxe vers l’architecture

Pour se défendre dans son quartier, Andô commence à pratiquer la boxe. Il se passionne alors rapidement pour ce sport et dispute ses premiers combats en compétition. C’est alors l’occasion pour lui de voyager. Cependant, il abandonne la boxe pour se tourner vers l’architecture à 24 ans. Du coup, ses gains en combat lui permettent de s’autoformer à ce nouveau métier.

Andô se nourrit alors de livres et se prend alors d’admiration pour un architecte français de renom, Le Corbusier. Afin de s’inspirer de son œuvre, Tadao décide d’entreprendre un voyage pour donner de l’épaisseur à son apprentissage. Ne pouvant rencontrer Le Corbusier suite à son récent décès, il décide alors de visiter plusieurs de ses constructions comme la Villa Savoye à Poissy ou la cité radieuse situé à Marseille.

Au fil de ses visites en France, il est attiré par le minimalisme et la quiétude des abbayes cisterciennes. Son style en sera largement influencé par la suite.

Il poursuit ensuite avec des visites sur tous les continents pour parfaire ses connaissances.

Des débuts remarqués

Après son voyage initiatique de 4 ans, il décide de se lancer à son propre compte. En 1965, il fonde son cabinet d’architecture. Il commence modestement avec la construction de maisons individuelles. Parallèlement, il fréquente des artistes à l’avant-garde de l’époque au Japon et en Occident comme Marcel Duchamp, le célèbre artiste français.

Les premières consécrations ne tardent pas à arriver. En 1976, il réalise la maison Azuma. Cet édifice entièrement en béton se distingue par son minimalisme et sa singularité. Ainsi, il reçoit le prix de l’Institut d’Architecture du Japon en 1979 pour cette construction. Comme un symbole de son ascension fulgurante, il en fera ensuite le siège de son cabinet.

Vers la renommée mondiale

Andô poursuit alors ses réalisations mais la reconnaissance lui ouvre désormais la porte à des projets de plus grande envergure. Il réalise ainsi le pavillon du Japon pour l’exposition universelle de Séville en 1992. Une nouvelle fois, son travail est remarqué. Par la suite, cet architecte atypique s’essaye avec succès sur tous types de bâtiments : église, musée, des bureaux, des espaces culturels…

Andô reçoit une consécration inégalée depuis les années 90. Lui, l’autodidacte assumé, est nommé professeur titulaire à la prestigieuse université américaine de Yale dès 1987 puis celle de Tokyo en 1991 sans diplôme reconnu par sa profession.

En parallèle, son travail commence à faire l’objet d’expositions avec le célèbre MOMA de New York en 1991. Le centre Georges Pompidou emboîte le pas en 1993 à Paris.

Le Parcours de Tadao Andao est auréolé des plus prestigieuses récompenses. Il reçoit en 1995 le prix Pritzker, l’équivalent du Nobel en architecture. À ce jour, il est le seul architecte à cumuler les 4 distinctions internationales les plus prestigieuses.

Le style Tadao Andô

Depuis ses débuts, Andô se démarque avec son style sobre et épurée. Dans les années 70, son travail tranche avec les constructions de l’époque. En effet, il se différencie fortement avec le souci de l’intégration dans l’environnement naturel, les formes géométriques et l’utilisation de la lumière naturelle.

Le style sobre et épuré de Tadao Ando

Usage du béton lisse

L’architecte Andô utilise un éventail de matériaux réduits pour ses projets. Le béton est omniprésent dans son style. L’aspect lisse de cette matière et son accessibilité sont pour lui des échos à la modernité. Sa maîtrise de ce matériau est incomparable. Il a même mis au point sa propre formule. Dans le métier, on dit qu’il utilise le béton comme du velours !

Conception avec des formes géométriques simples

Le Corbusier, Bauhaus et Louis Kahn sont les sources d’inspiration principales de Tadeo Andô. Ainsi, son style épuré est facilement reconnaissable avec l’utilisation de volumes géométriques simples et universels (rond, carré, etc).

Utilisation de la lumière naturelle

La lumière est utilisée comme un élément à part entière dans son travail au même titre que les autres matériaux de construction. L’église d’Ibaraki et la Maison Koshino sont des illustrations parfaites du travail de Tadeo Andô avec la lumière naturelle .

Les 3 réalisations majeures de Tadao Andô

Andô est crédité de plus de 300 réalisations comme architecte dans le monde entier. Il est donc difficile d’en retenir une poignée tant son œuvre est dense. Malgré tout, ces 3 constructions majeures représentent l’essence de son travail magnifique.

H3 Maison Azuma (1975-1976)

Tadao Ando - Maison Azuma

C’est la construction fondatrice de Tadao Andô. Cette maison est le premier concentré de son style. Effectivement, cette habitation détonne au milieu d’édifices plus traditionnels. Cette boite rectangulaire en béton reprend les codes traditionnels des habitations japonaises dans une vision très contemporaine.

L’église de la lumière (1987-1989, Osaka)

Tadao Ando - église de la lumière

Andô a réalisé plusieurs édifices religieux. Ce projet minimaliste répond de manière magistrale à un budget modeste avec un traitement de la lumière naturelle comme l’élément majeur de cette église.

L’île de Naoshima (1987-2018, Osaka)

Tadao Ando - L’île de Naoshima

Ce lieu symbolise à lui tout seul la capacité de Tadao Andô à fondre complètement des constructions modernes dans la nature. Cette île est le témoin d’un travail remarquable de l’architecte pendant plus de 30 ans pour transformer cette ancienne terre industrielle en un espace naturel où l’art moderne prend ses aises avec ses musées.

Le mot de la fin

Vous connaissez désormais le parcours de cet architecte iconique. Vous appréciez l’œuvre de cet architecte ? Allez plus loin avec des visites sur site de ses réalisations. C’est le meilleur moyen d’apprécier son style unique. En outre, des expositions sont également régulièrement proposées sur Tadao Andô.

Envie de modéliser en 3D la maison Azuma de Tadao Andô sur Sketchup ? Commencez à vous former avec nos cours gratuits.

Télécharge ta formation gratuite :

Mon catalogue de formations SketchUp:

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votes comptabilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *