Comment gagner de l’argent en tant que modélisateur 3D SketchUp ?

Vous êtes un grand passionné de l’image en 3D, votre niveau de modélisation sur SketchUp est solide et vous souhaitez gagner de l’argent avec votre passion ?

Dans cet article, je te donne des pistes pour gagner de l’argent en tant que modélisateur 3D. Des annuaires de freelances, à la vente de tutos en passant par la vente d’objets 3D je vous fais un tour d’horizon, tiré de mon expérience, des différents moyens de gagner de l’argent avec la 3D.

Un Portfolio ciblant un marché

La première chose à faire va être de vous créer un Portfolio.

C’est votre outil principal de prospection.

Vous allez créer un pdf regroupant vos meilleurs projets 3D. Vous pouvez aussi vous faire un site internet que vous enverrez à vos prospects.

Je vous conseille de le diviser de cette manière : modélisation SketchUp (sans rendu), rendus photo-réalistes, autres techniques (illustration 3D, réalité augmentée, réalité virtuelle).

Notez bien les logiciels utilisés sur vos images. Vos clients chercherons un modélisateur SketchUp connaissant le logiciel de rendu qu’ils utilisent au quotidien en interne.

Voilà par exemple à quoi ressemble une page de mon portfolio.

Voilà la 3D réalisée pour la Tate le musée d’art moderne. La 3D est optimisée et propre. C’est ce que vos clients veulent.

Mon portfolio commence par des modélisations 3D sous SketchUp, puis vient la section rendu sous Artlantis, puis une section réalité virtuelle sous Unity, puis de l’illustration sur Photoshop.

En revanche, faites attention à ne pas vous éparpiller. Ciblez votre marché ! Si vous visez des agences immobilières, montrez des projets liés à ce marché.

Ou alors faites différents portfolios. Je suis modélisateur 3D mais aussi illustrateur. J’utilise pourtant les mêmes outils mais à des fins différentes. J’ai donc plusieurs Portfolio.

Un client préfèrera toujours un freelance spécialisé dans sa demande à un freelance ubiquiste.

Récemment je suis allé dans un restaurant en Finlande qui vendait des pizzas et … des plats japonais. Et bien j’étais pas rassuré ! Votre client sera pareil 😉

Prospectez

Maintenant que vous avez votre portfolio, vous allez devoir prospecter. 

Vous allez contacter des clients potentiels par mail ou téléphone et envoyer votre portfolio.

Bien entendu vous ne recevrez pas toujours de réponses mais ne désespérez pas. D’où l’intérêt aussi de cibler votre marché pour maximiser vos chances.

Mais alors qui contacter ? La boulangerie du coin ?

Non !

Vous allez par exemple proposer vos services aux agences de communication, aux agences immobilières, aux urbanistes, aux cabinets d’architectures, aux architectes d’intérieurs …

Prospecter fout toujours un peu les petoches, c’est encore mon cas aujourd’hui après 8 ans de métier. On a peur de gêner, peur de s’afficher, peur de ne pas être à la hauteur.

Mais ne vous inquiétez pas, ils ont l’habitude de recevoir ce genre de demande. Personne ne vous insultera.

Prenez votre courage à deux mains (et non à demain) et envoyez vos mails !

Voilà un exemple de ce que vous pouvez envoyer. Faites en sorte de cibler vos clients en formulant précisément votre expertise : en quoi vous pouvez aider votre prospect ?.

Bonjour, je m’appelle X. Je suis modélisateur 3D SketchUp.

Je me permets de vous contacter pour vous proposer mes services de modélisation 3D et de rendus photo-réaslites.

J’aide mes clients ( Les nommer) à (Dites ce que vous faites).

J’ajoute en pièce jointe mon portfolio.

N’hésitez pas à me contacter pour parler de vos projets ensemble.

En vous souhaitant une bonne journée,

Bien Cordialement,

X

———————-

MES COORDONNÉES

Nom :

Site :

Numéro de téléphone :

Si jamais tu veux en apprendre plus sur la vie de freelance, j’ai énormément appris grâce à FreelanceBoost. FreelanceBoost c’est des conseils pour les indépendants qui souhaitent vivre de leur activité de manière sereine et durable. En somme, un max de bonnes techniques, bons plans et conseils !

Proposer ses services Malt :

Vous pouvez aussi faire l’inverse. C’est à dire, faire en sorte que les clients viennent à vous.

A mon sens, la technique la plus facile reste de se faire un compte sur Malt.

Malt c’est quoi ? C’est un annuaire de freelances. Vous proposez vos tarifs et portfolios et les clients viennent à vous.

Voilà comment ça se présente :

Attention cependant, la concurrence peut être rude. De plus, Malt prend un pourcentage sur chaque devis.

Je l’utilise souvent, d’ailleurs je suis assez surpris, la plupart de mes clients m’ont vu sur Malt mais contacté par email directement.

Quel tarif se donner en tant que freelance ?

Vous vous posez surement une question crutiale, quel est le prix à fixer pour sa préstation ?

Je ne suis pas bon juge sur cette question. La seule chose que je sais c’est qu’il ne faut jamais baisser ses prix pour concurrencer la concurrence.

J’ai plus de clients maintenant que mes tarifs sont hauts (500 euros – 600 euros/jour) que lorsque je débutais avec des tarifs bas (200 euros/jour).

Admettons que vous souhaitiez vous faire arracher une dent, vous préféreriez aller chez un dentiste qui vous fera payer 250 euros ou 20 euros ?

Le prix traduit aussi la qualité et la valeur de vos services. Ce n’est pas une arnaque. Et si cela en est une, vous serez vite au courant.

Bien entendu, trouvez un prix justifié. Un client ne payera pas le même prix un expert qu’un simple technicien.

Si vous débutez commencez avec 250 euros pour vous faire une petite clientèle. Un fois bien installé n’hésitez pas à augmenter vos prix.

Certains clients, pour des projets techniques peuvent me payer jusqu’à 1000 euros/jour. (Je ne dis pas ça par prétention, je ne roule pas sur l’or. Je vous dis simplement ça pour que vous n’ayez pas peur de l’argent.)

Il existe d’autres plateformes de ce genre comme UpWork. Malt reste à mon sens la plus fiable et la plus pratique.

Faites-vous connaître :

Pour faire en sorte que des clients viennent à vous, faites vous connaître par tous les moyens.

Chaîne Youtube, compte Instagram, page Facebook, site internet : tout ce qui peut vous faire connaître et vous crédibiliser fonctionne.

Par ailleurs, Linkedin est un bon réseau social pour la 3D. Je ne l’utilise que très peu mais j’ai déjà reçu plusieurs offres.

Voilà comment mes clients entendent parler de moi :

Sur Youtube avec mes tutoriels gratuits, sur Apprendre SketchUp, sur mon site personnel, sur ma page instagram, sur Malt, sur udemy, sur tuto.com, sur Linkedin et surtout grâce au bouche à oreille.

Voyez tout cela comme un entonnoir.

Bien entendu, tout cela a été progressif à mettre en place. Commencez par LinkedIn et Malt en priorité.

Vendre des objets sur des plateformes de vente :

Vous connaissez surement les plateformes de vente d’objets 3D comme TurboSquid et CGTrader.

Ces sites fonctionnent comme des Amazon de l’objets 3D. Vous proposez un produit, le site se charge de le vendre à l’international.

Les possibilités sont exponentielles. Si vous êtes très bon et que vous proposez des produits régulièrement, vous pouvez arriver à des sommes intéressantes.

Pour ma part, je n’ai passé que 2 ou trois jours à créer des produits et je m’en sors avec 50 euros par mois en moyenne (Parfois près de 200 euros) depuis 2 ans. Pas mal pour deux-trois jours de boulot.

Je n’ai pas le courage de me lancer à fond là-dedans mais ça peut être intéressant notamment car les ventes sont à l’international. En revanche, il s’agit de bien déterminer ce que veulent les acheteurs pour ne pas modéliser dans le vent.

Vendre des tutos :

Autre revenus passifs : les tutoriels.

Peut-être m’avez vous découvert sur Udemy ou Tuto.com.

Il est très facile de vendre des formations en ligne aujourd’hui. De plus, les revenus passifs générés peuvent être très intéressants.

Comptez 500 à 3000 euros par mois pour un formateur impliqué.

Pour ma part les revenus sont très variables. Mais je compte bien lancer à fond sur la vente de tutoriels cette année.

Voilà par exemple un mois sur tuto.com.
Et voilà mes ventes plus modestes sur Udemy.

Vous pouvez vendre des tutoriels sur ce que vous apprenez. Mais ne vous y trompez pas : le but n’était pas d’en vivre.

C’est un bon moyen de vous faire connaître !

En réalisant des tutoriels vous montrez votre expertise et vos compétences. C’est un très bon moyens de rassurer votre prospect.

Lorsque je travaillais en réalité virtuelle, j’offrais à mes prospects ma formation complète de programmation. En donnant ce cadeau, le client était non seulement rassuré mais aussi plus apte à me prendre moi plutôt qu’un autre. 

J’espère t’avoir aidé. N’hésite pas à partager tes techniques dans les commentaires.

Je te souhaite le meilleur,

Timothée

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votes comptabilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *